Interview pour Lomography

Créatrice de « Inspired : Tattoo Portraits » et talentueuse photographe, Céline Aieta, passionnée de tatouages nous parle de ses inspirations et de son projet à travers cette interview. C’est notre Lomo Amigo du mois !

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Céline, j’ai 25 ans et je vis à Paris. J’ai fait des études de communication et de langues orientales (chinois et japonais). Je me passionne pour l’image quelque soit son medium. Le cinéma d’auteur influence autant mon travail que la photographie. Que ce soit les contrastes de Daido Moriyama, les situations cocasses d’Elliott Erwitt, le noir & blanc de Kurosawa ou encore les films de monstres Hollywoodien des années 30-40.

5178_07

Comment as-tu commencé à t’intéresser au tatouage ?

Quand je suis partie pour mes études aux Etats-Unis, j’ai eu l’occasion de rencontrer des gens avec des intégraux (body suits). C’est à ce moment là que je me suis prise de passion pour cet art et que j’ai commencé à véritablement me faire tatouer.

5177_09

Quelle est l’idée derrière « Inspired : Tattoo Portraits »?

Inspired est un projet artistique sur le tatouage intégral, qui publie une fois par mois, le portrait d’un/une tatoué(e), sous la forme d’un triptyque (entretien, photos, vidéo). Je réalise les entretiens et photos et Grégoire Dyer les vidéos. L’idée c’est de m’intéresser à des gens issus d’horizons différents et qui ont pour point commun d’avoir entièrement dédié leur corps à cet art si singulier qu’est le tatouage. Je l’ai fait avant tout pour moi, parce que cela m’intéresse de mettre en parallèle leurs expériences et la mienne face au tatouage, avec l’envie de découvrir qui ils sont et comment ils en sont arrivés là. Je sélectionne des personnes dont la qualité artistique des pièces a retenu mon attention, ces personnes ont une véritable démarche esthétique et c’est un point fondamental de mon approche.

5177_20

Quel est ton tatoueur fétiche ?

J’aurais beaucoup de mal à n’en citer qu’un ! Pour moi les tatoueurs sont de véritables artistes et ont chacun leur identité. Parmi mes préférés il y a Shige pour ses Irezumi hors du commun et son sens du détail, Mikael De Poissy pour son style mêlant vitrail et néo-traditionnel et Claudia De Sabe, aussi douée en traditionnel qu’en japonais et dont les pièces en couleurs sont sublimes.

5178_32

Comment en es-tu venue à la photographie argentique ?

Mon père m’a transmis sa passion pour la photographie et de mémoire j’ai toujours eu un appareil entre les mains. Je me suis dirigée vers l’argentique car je trouve cela plus authentique. J’aime l’objet, le grain qu’on peut retrouver dans les films, le fait de pouvoir travailler mes réglages et ma lumière, sans retouche photo par la suite. C’est à mon sens une approche plus pure de la photo.

5177_24

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

Mon premier appareil fût le Holga, acheté il y a 5 ans en Floride et que j’affectionne pour son moyen format. J’ai ensuite ajouté le Fisheye et le Supersampler à ma collection.

Quelle est ta pellicule Lomo favorite ?

La Lady Grey pour son grain et ses contrastes bien prononcés!

5177_27

Que peux-tu nous dire sur ta série de photo ?

Je me suis servie du LC Wide en plus de mon boitier Contax. C’est typiquement le genre d’appareil que tu as dans une poche lors de ton shooting et avec lequel tu t’amuses. C’est surtout des moments pris sur le vif !

Quels sont tes futurs projets ?

Un projet de publication pour mes portraits issus d’Inspired.

Quel conseil donnerais-tu aux Lomographes qui te lisent ?

D’utiliser leur instinct.

Un merci à Céline pour le partage de son expérience et ses photos !

écrit par shibuya

Lien vers l’interview originale: http://www.lomography.fr/magazine/lomoamigos/2013/09/27/255593

Comments are closed.